Carnet de Terre # 34 – Arras – 1e partie – Le Beffroi et Versailles au Musée des Beaux-Arts

image

En février 2015, nous avons visité au Louvre de Lens, l’exposition consacrée aux animaux dans l’Égypte ancienne. Le billet d’entrée nous donnait l’accès au musée Des Beaux-Arts d’Arras.
Le musée offre une exposition temporaire consacrée à Versailles, le titre en est, ‘Arras vous fait la Cour’.

Arras et la région méritent un séjour prolongé, aussi, nous avons loué un Airbnb au centre de la cité. Mon homonyme fut maire de cette ville. Politicien et président de la SFIO, il joua un rôle important lors de la guerre d’Algerie. Une place porte son nom et la guide du syndicat d’initiative se réjouit de notre visite.

L’appartement, situé au cœur de la ville, est vaste, clair et confortable. Les hôtes sont charmants et attentionnés. Le frigo comporte de la confiture, du miel, du lait, du jus de fruits et plus, de quoi se confectionner les trois petits déjeuner du séjour.
Le Chi est excellent.

Vendredi, le jour de notre arrivée, nous grimpons au sommet du beffroi et ensuite, à notre habitude, nous faisons le tour de la ville à pied. À l’instar des chats, question de pouvoir nous repérer, nous marquons nos odeurs aux endroits stratégiques.

image

image

Pour nous mettre en appétit, nous parcourons une exposition d’art contemporain, localisé au premier étage de la Cité Nature.
On retient Annie Modrzejewski, une artiste d’origine polonaise qui confectionne des œuvres surprenantes avec des sachets de thé et des filtres a café. Voir ci-dessous.

Samedi matin, à l’heure d’ouverture, nous poussons la porte du musée des Beaux-Art.
Le curateur a réussi à recréer la magnificence du reigne de Louis XIV, les objets, les peintures, les sculptures, le château et ses jardins.
L’exposition se marié parfaitement avec ‘l’ode aux fêtes galantes’ du Louvre Lens. Voir mon billet précédent à ce sujet.

image

En septembre dernier, dans les jardins de Versailles, nous avons été émerveillés par le spectacle des jeux d’eau.
À Paris en mai prochain, nous retournerons voir le château et nous parcourerons les jardins avec en mémoire le détail des fontaines et la mythologie antique, Latone, Appolon et les autres, qui sous-tendent les ensembles sculpturaux.

C’est banal, mais je le dis quand même, on apprend tous les jours.
Il faut venir à Arras pour mieux decouvrir Versailles.

image

Avant de quitter le musée, nous parcourons la collection permanente et nous saluons les anges souriants du XIIIe siècle.

La suite d’Arras dans mon prochain billet.

image

 

Publicités
Cet article, publié dans Art Contemporain, Château, Exploration, Exposition, Flâneries, Musées, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.